Les incroyables photos gourmandes !

Mercredi 15 novembre 2017

photo pâtisserie le daniel chocolat bûche marion le glouet laurent le daniel rennes bretagne

La Pâtisserie Le Daniel est allée à la rencontre de Marion Le Glouet, photographe.

Sans doute avez-vous admiré les photos gourmandes du catalogue de Noël ? Il s'agit de l'immortalisation de Marion Le Glouet !

C'est en 2012 que Marion tourne ses études vers la photographie. Elle réalisera de nombreux stages et gagnera en expérience lors de ses voyages. La photo culinaire est une passion et un art de vivre pour Marion : elle en fait sa spécialité ! Magnifiant les plats, les photographiant sous leur meilleur angle, capturant leur originalité et laissant ressortir les détails, elle réussit à donner une âme aux gourmandises. Marion emmène le spectateur à travers un monde culinaire, en nous faisant saliver devant une simple photo, mais qui en réalité, est une oeuvre d'art.

Quand avez-vous commencer à vous intéresser à la photo ? 

J'ai commencé à m'intéresser à la photographie vers l'âge de 14-15 ans. Au départ, comme tout le monde, j'étais équipée d'un petit compact numérique assez modeste. Très vite, j'ai pris goût à la photo, et plus spécialement à la prise de vue de petits objets (cosmétiques, bijoux...) que je mettais en place joliment pour ensuite les photographier. Par la suite, j'ai évolué avec un appareil photo plus perfectionné (un bridge), pour ensuite m'acheter mon tout premier réflexe l'été de mon premier job : j'avais 16 ans. 

D'où provient votre passion pour la cuisine ? 

Depuis très jeune je me souviens avoir toujours pris goût à cuisiner avec ma mère. J'adorais traîner dans la cuisine, éplucher les pommes, mélanger la pâte à gâteau, le regarder gonfler dans le four. Cette passion est vite ressurgi au sein de ma pratique photographique. Lors de ma première année d'études en photographie, j'ai réalisé mes tous premiers macarons. L'idée m'est venu de les photographier ensuite. J'ai montré les images à mes professeurs, qui ont adoré et m'ont conseillé de poursuivre cette idée. De fil en aiguilles, j'ai cuisiné, photographié, mis en scène encore et encore, pour construire ma première série de photos culinaires. Ça me prenait tous mes week-end et mon temps libre, mais j'y prenais un plaisir fou! En dernière année d'études, j'ai décidé d'axer mon mémoire vers la prise de vue culinaire : mon travail a été récompensé par les félicitations du jury et la place de major de promo. 

Avez-vous déjà voyagé en dehors de la France ? 

Je suis partie à Milan pour effectuer un stage au sein d'un studio de photographie et design culinaire. J'y suis restée un court mois, mais cela m'a permis de découvrir le fonctionnement d'un studio de ce type. J'ai également découvert une partie d'un grand patrimoine culinaire. Mon beau-frère étant Napolitain, je connaissais déjà quelques spécialités du sud de l'Italie : Milan m'a permis de découvrir les spécialités propres au nord! Je me suis toujours inspirée de mes voyages pour cuisiner : France, Espagne, Italie, Portugal, États-Unis, Maroc... Je suis avide de découvertes culinaires et culturelles. 

La photographie est une passion intarrissable, l'inspiration est-elle toujours au rendez-vous ? 

Je suis fascinée par le travail des grands chefs, tant au niveau du travail du goût, des textures que celui du visuel. L'abondance d'image dû aux réseaux sociaux est une aubaine pour moi : je m'inspire inconsciemment sans cesse, que ça soit en naviguant sur Instagram, en regardant la télévision ou en surfant sur internet. Mon objectif aujourd'hui, c'est d'en apprendre plus en cuisine, de connaître de nouveaux produits, mais aussi de travailler mon sens du stylisme pour pouvoir proposer des images originales et personnelles à mes clients.

Devenir une photographe indépendante est-ce l'aboutissement de votre objectif ? 

En effet, après avoir travaillé un an chez le photographe Sébastien Noël à Lorient, j'ai décidé de me lancer dans l'aventure de photographe indépendante. Ce projet me trottais dans la tête depuis bientôt 2 ans, je l'ai laissé mûrir en attendant le moment propice. J'ai créé mon entreprise individuelle courant Juillet 2017 et ai aujourd'hui l'immense joie de pouvoir exercer un métier-passion. Globalement, je suis photographe publicitaire : je propose mes services en grande majorités aux professionnels quel que soit leur corps de métier (créateurs, bijoutiers, restaurateurs, décorateurs...). Néanmoins, je suis très attachée à travailler avec des entreprises qui sont en adéquation avec mes valeurs. Rien n'est plus agréable que de collaborer avec des personnes prônant la qualité des matières premières et le savoir-faire. Je me tourne au maximum vers les métiers de bouche, car mon projet au long terme serait de pouvoir être reconnue dans cette spécialité. J'ai plusieurs beaux projets en cours dans ce domaine, mais je souhaite aller encore plus loin. Mon souhait le plus cher est de découvrir un maximum de choses et de m'enrichir de toutes ces rencontres et expériences.

 

Retour aux actualités